Bonus : exposé oral en français sur l’uchronie…

Hier, mercredi, je me suis permis un petit délire littéraire pour introduire mon sujet d’exposé oral qu’était l’uchronie.

Mais qu’est-ce que l’Uchronie :

L’uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles dans le présent. L’exemple le plus connu est : que se serait-il passé si les allemands avaient gagné la seconde guerre mondiale ? (cf. Philip K.Dick, Le maître du Haut Château).

Voici donc l’introduction que j’ai écrite la veille au soir, d’un trait. Sorte de nouvelle dans laquelle j’introduis une uchronie… Have fun :

« L’histoire commence un printemps de l’année 1976, lorsque François Barbier et Ginette Michon se déclarent leur flamme et se promettent un amour éternel sous un pommier bicentenaire. Mais ce n’est sans compter sur la frivolité de Ginette, qui deux ans plus tard rencontrera un certain Yves Lambert et commencera à cajoler secrètement avec ce dernier. C’est alors qu’un événement marquant de notre histoire viendra bouleverser le cours de celle-ci. En effet, François Barbier rentré plus tôt du travail, ce mercredi 13 septembre 1978, aurait dû être témoin de l’adultère. Mais suite à une série de circonstances suspectes défiant le destin dans toute son absence de logique, il arrivera quelques secondes trop tard. Secondes qui iront au bénéfice ou non, dudit Yves Lambert, et de sa chute du deuxième étage de  la maison suite à laquelle sa définitive mollesse à l’encontre de tout érotisme, mettra fin à la relation secrète avec la gourmande Ginette. François alors non conscient d’être cocu et toujours aussi épris de sa Ginette, cèlera au nom de son amour pour la belle un coffre en cristal contenant la plus belle déclaration d’amour qui soit, celle de leurs premiers mots.

Quelques années plus tard une ligne de TGV passera non loin de là où le coffre a été enterré.

C’est en 2012 qu’arrivera le deuxième événement qui n’aurait pas du arriver. Un animal de race indescriptible suite au passage d’un TGV, aurait été attiré par le scintillement du coffret que le temps aurait fini par déterrer. Non épargné par son étourderie sur une voie de chemin de fer, l’incident provoquera une réaction en chaine de retards en cascades, qui ne peuvent avoir lieu qu’avec la SNCF.

Notre histoire est celle, où suite à un incident du passé qui a changé le cours du temps, j’ai loupé mon train le 12 janvier dernier pour me rendre aux sélections de l’école nationale de cirque de Montréal. L’histoire où dans votre présent, je n’existe pas. »

Publicités

4 réflexions sur “Bonus : exposé oral en français sur l’uchronie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s