Itinéraire de tournée : première semaine en Chine !

Départ le mercredi 15 juin 2016.

Je me réveille à 9h et je passe toute ma dernière journée estivale montréalaise à peaufiner les préparatifs de mon voyage. Lentement mais surement, je termine de vider ma chambre, je ferme mes sacs, j’achète ce qu’il me manque… à 19h25, 5 minutes avant de partir je suis fin prêt. Il était temps..! Après une semaine de répétitions, d’aux revoirs difficiles, de doutes, de «je ne serais jamais prêt»… finalement ça y est, il est temps de décoller !

Je ferme la porte de ma chambre.

Ellipse

Fin de l’ellipse

J’ouvre la porte de ma chambre d’hôtel. Nous sommes le 17 juin 2106 à Nanning et il fait une chaleur torride en ce début d’après-midi. 30 heures me séparent du départ, autant pour ouvrir les pages d’une nouvelle histoire, celle de notre petite troupe de cirkopolissiens partis tourner 2 mois et demi en Chine. Let’s rock China !!

1er jour, samedi 18 juin. Nuit réparatrice, réveil en cascade. Petit déjeuner écourté par deux demoiselles pressés : «On part voir des chutes, là là !» Ascenseur, sac à dos, ascenseur, taxi, trafic, gare routière. Le premier bus a mis 4h pour se rendre à une deuxième gare routière, le second en a rajouté 2 pour joindre les fameuses chutes. Le voyage en valait la chandelle. Outre les paysages fabuleux, ces vallées tortueuses couronnées de pointes majestueuses, les champs de maïs, les rizières inondées, toutes ces montagnes timides qui laissent en paix leurs amonts verdoyants, nous trouvons à notre arrivée la frontière vietnamienne, délimitée par d’immenses et magnifiques chutes d’eau. On se laisse volontiers rafraichir par leur écume, histoire de se laver du voyage laissé derrière nous.

J’ai commencé à apprendre le chinois.

Jour 2, 3 et 4. Préparatifs de la première !

 

On s’entraîne, on répète, on relance la machine. Nous sommes dans un vieux théâtre communiste à l’air climatisé timide. On sue à belle goutte ! Les chinois sont très accueillants, c’est très agréable. L’hôtel dispose d’un service de massage, idéal après une journée sportive. Tout se passe tranquillement, sereinement, malgré quelques problèmes techniques qui sont habilement gérés par nos techs en or.

IMG_3279

Vient la première, il fait chaud, il y a du monde, on est ensemble. On se donne, on profite, on s’amuse et ça marche. On est content de nous, ça fait du bien ! De mon, côté j’ai pris mal au ventre et je savoure une partie de notre après-première accroupie sur des toilettes turcs/chinoises dans une absence de plaisir scatotéléphonique non dissimulée. Immodium et ça repart. Démontage. Nanning c’est déjà fini.

Jour 5, Nanning to Shenzhen.

Voyage en train. Je lis beaucoup (Prélude à Fondation, de Isaac Azimov), je dors, j’observe. Les paysages sont encore une fois si beau. La nature est tellement présente malgré le nombre incroyable de villes gigantesques. Les montagnes ne présentent quasiment aucun espace vide, la végétation est foisonnante !

J’ai fini mon livre.

Voici une vidéo de Aaron (que je posterai régulièrement et qui retrace de son point de vue notre parcours) : Instant Chinalogue de Aaron n°1

 

Jour 6, excursion au mont Wutong.

Nous partons tous pour la plus haute montagne de la région, située en bord de mer. 947 mètres d’escaliers irréguliers pour se rendre jusqu’en haut. Nous finissons à 4 au sommet. Tout autour de nous, Shenzhen, d’autres villes, la mer, des iles, Hong Kong au loin. C’est splendide, le soleil cogne. Nous redescendons à la course, avec quelques escales dans le ruisseau histoire de profiter du moment présent. Encore une belle journée dans notre voyage ! Nous retrouvons les autres au restaurant. Nous avons mérité notre repas et encore plus notre repos.

(Merci Fred pour les photos !)

Instant Chinalogue de Aaron n°2 :

Jour 7, première et dernière à Shenzhen.

Réveil tranquille, suivi d’un petit déjeuner riche en huile. Montage vidéo, remplissage de blog puis départ pour un nouveau théâtre. Après-midi de tests techniques, réglages lumières en tout genre et tentative de faire fonctionner des machines à laver récalcitrantes… Le show a bien eu lieu. Mes jambes étaient tendues de la veille mais ont tenu. À la fin, petit entraînement pour se finir, s’entretenir, se renforcer et rendre notre coach fier de nous ; et nous revoilà partis pour un démontage. Nous sommes déjà prêt pour la suite : Shanghai nous voilà !!

;o)