Itinéraire de tournée : 3ème semaine en Chine

Tournée au 12072016

Un livre, je pense que c’est ce qu’on pourrait écrire sur chaque journée ici. Nous évoluons dans un monde tellement différent, où la logique et les façons de penser ont l’air d’être régies par des lois imperceptibles. Il est parfois dur de comprendre, outre la barrière de la langue, le mode de vie chinois. Ou peut-être est-il bien plus simple qu’on ne le pense ?

C’est le pays de la désorganisation rangée. Les règles y sont difficiles à saisir. Tout est régie par des autorités supérieures invisibles. Les gens sont fonctionnaires à plein temps, dépendent tous d’un autre échelon et l’initiative n’a pas été inventée.

C’est parfois terrifiant d’être ici ! J’ai l’impression de regarder l’avenir. Un futur où il y a trop de monde, où les institutions deviennent incapables de gérer toute cette population. Où c’est le marketing et la propagande qui le font. Où chacun est interconnecté, interdépendant, hyper consommateur, assujetti, subordonné, numéroté. On croirait à une perte totale d’autonomie, une société d’aliénés, tout à l’air encore plus en apparence qu’ailleurs, pour ne pas perdre la face : faire semblant que tout va bien ! Les gens survivent grâce à leur appendice téléphonique qui leur permet de tout faire, communiquer, payer n’importe quoi, être… Demain est déjà là aujourd’hui…

Instant Chinalogue de Aaron n°4 :

Pour être moins pessimiste, nous continuons notre bout de chemin semé d’embuches rocambolesques et de chinoiseries en tout genre. La nourriture est toujours aussi molle et huileuse, et chaque jour est une aventure où tout peut arriver. Tout ! Entre la visite d’anciens abattoirs après leur réhabilitation en lieu branché et la rencontre d’une petite fille guide fantomatique ; un diner buffet à volonté dans un hôtel très luxueux offert par les producteurs ; des karaokés de rue manuscrits ; se faire assommer à trois reprises par un consul qui quand il pointe quelque chose du doigt (ce qui est déjà très impolie) recule son coude directement dans mon front ; passer une belle soirée avec l’équipe du spectacle Traces des 7 doigts de la main et s’initier au scooter chinois (à 3 minimum et sans casque) ; un taux de pollution limite dangereux qui rend plusieurs d’entre nous malade ; notre départ de Shanghai après 2 semaines pour rejoindre Changzhou ; la rencontre de clowns terrifiants sur des overboards dans le sous-sol d’un centre commercial ; des fuites torrentielles dans le même centre commercial (pourtant «flambant» neuf) ; ma visite d’un hôpital public chinois où on rentre dans le cabinet du docteur pendant sa précédente consultation, on fait des radiographies dans les couloirs, on use de médecines parallèles de pressions intra-auriculaire ; un petit déjeuner peu ragoûtant ; tirer à l’arc dans un magasin ; la rencontre avec des dinosaures ; un spectacle devant une salle presque pleine…


Comme quoi, tout peut vraiment arriver !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s