Texte d’épreuve synthèse

Il y a un mois, pendant notre épreuve synthèse, nous devions avant de présenter notre numéro, prononcer un discours personnel. La consigne était assez libre, on pouvait parler de soi, de son univers artistique, des ses pensées, inspirations, etc… Ce matin, nous allons finalement recevoir nos notes et nos commentaires d’épreuve synthèse.

Photo © Roland Lorente

Photo © Roland Lorente

Il y a un mois j’avais dit ça :

«Qu’est ce qui fait du sens aujourd’hui ? Qu’est ce qui fait encore du sens aujourd’hui ?

Hier, des millions de gens sont morts, assassinés, massacrés de façons plus horribles qu’inimaginables. Aujourd’hui, nous nous battons pour imposer nos idées aux autres, l’idée de consensus est molle ou bien définitivement morte. Demain, on ne se dira plus “Je t’aime” que par facebook, les femmes fonctionneront sur batterie et les hommes auront arrêté de pleurer…

Je me sens complètement perdu, entre le nihilisme des uns et l’hédonisme des autres. Le monde se déroule devant mes yeux comme un mirage que j’observe inlassablement. Et pourtant, je finirai bien par me lasser.

D’un côté, je suis vraiment heureux, et chanceux parce que je m’épanouis dans ce que je fais. Je suis riche de l’amour que me porte ma famille,mes proches et Antonin. Je me suis aventuré dans une expérience incroyable durant ces 3 années au Québec et je vais très certainement pouvoir vivre de ma passion pendant plusieurs années, avec Antonin…

D’un autre côté, putain mais qu’est ce que c’est que ce bordel ?! Cet imbroglio sordide de ceux qui profitent des autres, cet outrage quotidien à l’humanité, cette frénésie destructrice pour entretenir un système qui se sclérose lui-même,  ce mutisme abjecte, intolérable et puéril !!

Qu’est ce que je dois être moi là dedans ? Est-ce que je peux faire une différence parce que je vais être un artiste et que un soir, monsieur tout le monde, au lieu de regarder ses écrans va sortir de chez lui pour venir assister à une énième représentation de la dernière création de Untel visionnaire ? Est-ce que c’est si magique ?!

Vous devez vous dire : “c’est qui ce clown avec toutes ces questions auxquelles on a pas envie de répondre ?” Et c’est justement ça ! On a pas envie de répondre à ces questions ; parce que ça nous fait chier, parce que ça va nous faire sortir de notre zone de confort, on a peur de se salir et ça devant tout le monde.

Je ne suis peut-être pas encore un clown mais je ne cesserai jamais de vous poser des questions ou de vous raconter des histoires qui vous interrogeront. Car si vous en temps qu’individu, tout comme moi tout seul je ne peux rien changer au monde, vous en tant qu’unité et moi avec vous, nous pouvons peut-être faire quelque chose. Nous tous pouvons être le sens que nous voulons.

J’aurais pu faire de la politique avec…  mais j’ai préféré être avec vous plutôt que contre vous. Je m’appelle Jérémy Vitupier, bon début de fin de soirée.»

Publicités

La fin avant le début de la suite…

Après pratiquement 3 années à l’École nationale de cirque de Montréal, aujourd’hui est mon dernier jour entre ses murs… Ce soir, nous déménageons vers la Tohu (salle de spectacle) où nous jouerons dans deux semaines notre première suivie d’une douzaine de représentations des spectacles de fin d’année.

Une de mes premières journées à l'école en 2012.

Une de mes premières journées à l’école en 2012.

Je me rappelle encore traverser ces portes pour la première fois, avec beaucoup d’innocence et l’enthousiasme de commencer cette nouvelle aventure. Aujourd’hui c’est avec l’émotion et l’excitation de continuer à voler, toujours plus loin, toujours plus haut, que je franchirai ces portes vers l’extérieur.

Ces 3 ans de travail, de dépassement mais aussi d’amusement, de découverte et de partage portent déjà leurs fruits. Notre épreuve synthèse, il y a quelques semaines, s’est réellement bien déroulée ! Les différentes auditions aussi et je peux vous dire qu’en plus de projets très intéressants, nous allons avec Antonin signer un contrat de deux ans dans une compagnie de cirque pour une tournée internationale !!! (je vous en dirai un peu plus quand on aura signé)

Mais avant tout ça, j’aimerai bien terminer ce qui a bien commencé. Je vous donne donc rendez-vous (à ceux qui le peuvent, pour les autres on le regardera en vidéo) à la Tohu dès le 26 juin !

Les Étinceleurs - Show des finissants de l'ÉNC 2015.  Création : Johanne Madore

Les Étinceleurs – Show des finissants de l’École nationale de cirque de Montréal 2015
Création : Johanne Madore

Bonne journée et à bientôt le monde ;o)